La méthode’Time Out

L’enfant fait une crise de colère, est épuisé, crie et semble ne pas vouloir entendre raison. On crie plus fort que lui, on cède à une grosse fessée, on cède à un caprice ? Selon les partisans de la méthode Time Out, le moment est venu de faire une pause.

La méthode Time Out trouve son fondement dans l’idée que le caprice de l’enfant a toujours une raison d’être et exprime un inconfort, de l’anxiété, de la peur. Des sentiments qui doivent être étudiés et compris par les parents mais qu’il est difficile de faire ressortir au milieu de la crise émotionnelle. Ensuite, nous faisons une pause pour ramener les émotions négatives et retrouver la sérénité adéquate, ainsi que pour nous entraîner à la maîtrise de soi.

Comment fonctionne Time Out
Tout d’abord, nous devons annoncer que ce type de méthode éducative sera utilisé. Donnez à votre enfant une liste d’actions qui seront corrigées avec Time Out et, si nécessaire, dites simplement “Ne levez pas la main, allez à Time Out ! Évitez de faire des menaces qui ne seront pas mises en œuvre car cela diminuerait toute la méthode. Si vous avez décidé de l’utiliser pour corriger certains comportements, vous ne devez pas revenir en arrière ou l’utiliser en alternance.
Lorsque la situation devient ingérable, le moment de Time Out s’impose : l’enfant doit aller dans sa chambre ou dans un lieu préétabli (qui doit être ” ennuyeux ” et loin des distractions) où il va passer un certain temps pour ” apaiser ” sa colère et réfléchir à ses émotions. En attendant, le parent retrouvera aussi le souffle et la sérénité.

L’enfant sera accompagné dans sa chambre avec des mots comme “Je sais que tu es en colère mais tu ne peux pas être parmi les autres avec cette attitude”, ou “Je sais que tu es en colère contre ton frère mais je ne peux pas accepter que tu lèves les mains alors prends le temps de retrouver ton calme”. L’important est de faire comprendre à l’enfant que ce n’est pas lui qui est mauvais, mais ses émotions qu’il doit apprendre à contrôler.
Si l’enfant est plus âgé et refuse d’aller dans l’espace dédié au Time Out, il sera privé d’un privilège.
Quand utiliser la méthode Time Out ?
Le temps mort doit être limité à des situations précises et pas toujours. Il serait utile de tenir un journal des moments où vous avez choisi d’utiliser cette méthode pour éviter d’en abuser.

Vous pouvez choisir entre trois ou quatre comportements qui seront gérés avec Time Out (quand il lève les mains, crie et fait des caprices, mord, etc…).

Le Time Out doit être utilisé immédiatement, dès que le comportement à gérer se produit. Il est donc inutile de remettre à plus tard “quand vous serez à la maison” parce que les enfants ont la mémoire courte et cela ne servirait pas à grand-chose. Si le comportement à corriger a lieu dans un lieu commercial ou en public, vous devez chercher un coin tranquille où vous pouvez effectuer la récupération de la maîtrise de soi.

Le temps de Time Out devrait durer une minute pour chaque année d’âge si vous réalisez que le temps n’est pas suffisant pour retrouver la maîtrise de soi, vous pouvez prolonger le temps. Si l’enfant quitte l’espace de Time Out pour venir à vous, le temps recommence. Lorsque le temps d’arrêt se termine, allez lui dire et si la situation est revenue, ne soyez pas en colère contre lui, mais invitez-le à expliquer pourquoi on lui a donné le temps d’arrêt et quel comportement il a eu.