Histoire du golf aux Jeux

Le 2 octobre 1900, douze messieurs se sont réunis pour jouer 36 trous de golf au Compiegne Club, à environ 30 miles au nord de Paris. Bien que peu d’entre eux l’aient réalisé à l’époque, ils étaient les participants du premier tournoi de golf olympique. Même bon nombre des meilleurs historiens du golf vous diront que le golf n’a jamais eu lieu aux Jeux olympiques, mais, en fait, deux fois le sport a été inscrit au programme olympique moderne.

Les Jeux Olympiques modernes ont commencé en 1896 grâce aux efforts d’un Français, le baron Pierre de Coubertin. Coubertin choisit Athènes comme site des premiers Jeux Olympiques et les Jeux furent un succès retentissant. Le golf n’était pas au programme, certainement parce qu’en 1896, il n’y avait pas de terrains de golf en Grèce.

Les 2ème et 3ème Jeux Olympiques ont été qualifiés de Jeux Olympiques grotesques. Les deux étaient des expositions parallèles aux Expositions Universelles – la 2e à Paris en 1900 à la Cinquième Exposition Universelle, et la 3e à l’Exposition d’Achat de Louisiane à St Louis en 1904. Dans les deux cas, les épreuves olympiques ont souffert d’un manque d’intérêt pour les foires. Une autre chose que les deux Jeux olympiques ont également partagée a été l’inclusion du golf en tant que sport.

Les Jeux Olympiques de 1900 n’ont même pas été appelés ainsi par les organisateurs des manifestations sportives ; ils ont préféré le nom de “Championnats Internationaux”. Les événements se sont étalés sur une période de six mois et des années plus tard, beaucoup de vainqueurs ne savaient même pas qu’ils avaient participé aux Jeux olympiques. C’est dans ce cadre qu’il a été décidé d’organiser en octobre à Compiègne un tournoi de golf organisé par le maire de Compiègne, Monsieur Robert Fournier- Sarlovèze.

Il y a eu deux événements de golf en 1900 – l’un pour les hommes et l’autre pour les femmes, en utilisant la langue vernaculaire de l’époque. Andrews Golf Club à Yonkers, a joué sur le parcours de Compiègne en rondes de 82 à 85 pour remporter l’épreuve masculine par un seul coup contre Walter Rutherford de Jedburgh, en Écosse. Le lendemain, le 3 octobre, l’épreuve féminine a eu lieu et a été remportée par Margaret Abbott du Chicago Golf Club, qui a joué ses neuf trous requis en 47 coups. Un troisième concours a eu lieu le dernier jour. Cependant, il s’agissait d’une épreuve handicapée pour les hommes, qui ne peut être considérée comme une épreuve olympique. Elle a cependant été remportée par un Américain, Albert Lambert, (un handicap de dix), dont on parlera plus loin.